Alain de Solminhiac

Alain de Solminihac, né le 25 novembre 1593 au château de Belet à Saint- Aquilin, près de Périgueux.

Le souhait qu'il avait d'entamer une carrière militaire est interrompu lorqu'il est appelé par son oncle, Arnaud de Solminihac, alors abbé de Chancelade.

Séduit par son tempérament, il résigne sa charge d'abbé en sa faveur. Alain devient donc abbé de Chancelade en 1614. Très rapidement il formule son intention d'établir la réforme dans l'abbaye, ruinée et quasiment abandonnée depuis les désastres des guerres de religion. Dans ce but, il part quatre ans à la Sorbonne et visite les communautés religieuses les plus ferventes de France. De retour à Chancelade, il s'attache à reconstruire les bâtiments détruits.

Sa renommée est telle que, dès 1630, il est chargé, par le Cardinal de la Rochefoucauld, lui même mandaté par le Pape, de visiter et contrôler les maisons des chanoines réguliers des diocèses de Périgueux, Saintes, Angoulême et Maillezais.

Des abbés font appel à lui pour réformer leur abbaye : à Sablonceaux, Foix, la Couronne, Limoges, etc..

Fort de ces succès on souhaitait donner un évêché à cet homme aux vertus rares. Il est nommé évêque de Cahors en 1636, à son corps défendant. Il reçoit l'autorisation exceptionnelle de rester abbé de Chancelade, et il le sera d'ailleurs jusqu'en 1656.

Il fût béatifié à Rome le 4 octobre 1981 par le pape Jean-Paul II.

Georges de Peyrebrune

Née à Pierre-Brune sur la commune de Saint-Orse en Dordogne, le 24 mai 1841, Mathilde Marie Georgina Elisabeth de Peyrebrune est la fille naturelle de Françoise Thérèse Céline JUDICIS, de condition modeste et d'un riche propriétaire terrien du voisinage, installé au château de Redon : Georges JOHNSTON. La fortune de ce dernier permet de subvenir à l’éducation de la jeune Georgina Elisabeth dans l’une des institutions religieuses de Périgueux.

Elle épouse, le 28 janvier 1860, Paul EIMERY, originaire de Chancelade. Ce n’est pas un mariage d’amour et il ne se développera pas en union heureuse; elle l’évoque comme un traumatisme.

Très tôt elle manifeste un goût et un don pour l’écriture : sous divers pseudonymes, elle rédige des poèmes; certains sont remarqués et publiés dans la presse locale. Aux lendemains de la Commune, elle vient s’installer seule à Paris, « avec plusieurs manuscrits dans son sac de voyage ». Grâce à certains contacts et recommandations, elle fait ses premiers pas dans le monde littéraire parisien qu’elle décrira dans "Le Roman d’un Bas-bleu". Au fil des années 1880, son rythme de production littéraire est très soutenu : "Victoire la rouge" et "Jean Bernard" en 1883, "Les Frères Colombe" en 1885, "Les Ensevelis" en 1887 : roman inspiré par la catastrophe qui se produisit dans les carrières de Chancelade en 1885

Son thème de prédilection, c’est « la peinture de la féminité douloureuse ». En décrivant ces destins de femmes, elle adhère à un certain féminisme et devient une personnalité dont l’avis et les conseils sont très prisés.

Georges de Peyrebrune a connu la notoriété parmi les femmes-écrivains de la fin du XIXème siècle et elle figure aussi parmi les grandes oubliées de l’histoire littéraire de cette époque.

Marcel Fournier

Présent dans le souvenir de nombreux chanceladais, le « Majoral » né en 1900 à Périgueux, fût nominé à Chancelade comme instituteur et le resta dans notre commune pour près de quarante ans. Il y accomplit toute sa carrière et exerça aussi le poste de secrétaire de Mairie. Sa rencontre précoce avec Robert Benoit avait déterminé son intérêt pour l'occitan. Passionné de littérature, de théâtre, de musique, il créa rapidement la troupe du « Chaleï », accueilli avec enthousiasme dans le département et au-delà.

En 1942, il fut élu majoral du félibrige et nommé président du Bournat en 1944. Il se fait alors le défenseur inlassable de la langue occitane et de la cause félibréenne, auxquelles il consacra une imposante œuvre littéraire.

Sa disparition fut cruellement ressentie par toute une province, le 30 janvier 1979.

Claude Bérit-Débat

Élu en 1989 au conseil municipal de Chancelade, Claude Bérit-Débat en est le maire de 1992 ŕ 2009, poste dont il démissionne en raison du non-cumul des mandats, tout en y restant conseiller. Il fut aussi Président de la communauté d'agglomération périgourdine du 18 mars 2001 au 31 décembre 2013.

Il est élu sénateur de la Dordogne le 21 septembre 2008, en battant le sénateur UMP sortant, Dominique Mortemousque. Il est réélu avec plus de 55 % des voix lors de l'élection sénatoriale de septembre 2014. De plus, il fait aujourd'hui parti du Bureau du Sénat où il y occupe le poste de Vice-Président.

 

Liste des Maires successifs de Chancelade depuis 1810

MAI 1810 JUIN 1810 ALEXANDRE JEAN D'ANGLARS   ANCIEN MAIRE DE MERLANDE ET ANDRIVAUX
AOUT 1810 AVRIL 1815 JEAN BAPTISTE ALEXANDRE D'ANGLARS   AGRICULTEUR - PROPRIETAIRE
AVRIL 1815 1815 ETIENNE REVEILHAS    
1815 JANVIER 1816 JEAN BAPTISTE ALEXANDRE D'ANGLARS    
JANVIER 1816 MARS 1817 LEONARD GILLES LAGRANGE   NOTAIRE ROYAL
CAPITAINE DE LA COMPAGNIE DE CHASSEURS
DE LA GARDE NATIONALE
MARS 1817 1846 GUILLAUMES GILLES LAGRANGES    
JANVIER 1846 AVRIL 1848 ETIENNE REVEILHAS   AVOUE
AVRIL 1848 JANVIER 1852 ROSANE EIMERY    
JANVIER 1852 FEVRIER 1852 JEAN BARDY DELISLE    
FEVRIER 1852 1859 CHARLES (OU ALBERT) REVEILHAS   AVOUE
SEPTEMBRE 1859 SEPTEMBRE 1870 FERNAND GILLES LAGRANGE   NOTAIRE
SEPTEMBRE 1870 MAI 1871 JEAN BEGOUT    
MAI 1871 1873 OU 1874 FERNAND GILLES LAGRANGE   NOTAIRE
1873 OU 1874 MAI 1888 JEAN BEGOUT   PROPRIETAIRE
MAI 1888 1904 FERNAND GILLES LAGRANGE   NOTAIRE
MAI 1904 1908 PIERRE GILLES LAGRANGE   NOTAIRE
MAI 1908 MAI 1912 EUGENE SAUMANDE    
MAI 1912 1917 OU 1918 JOSEPH DE GENIS    
1917 OU 1918 DECEMBRE 1919 JEAN LOUIS GERVAISE   ADJOINT FAISANT FONCTION DE MAIRE
DECEMBRE 1919 FEVRIER 1939 FRANCOIS MELLET   PROPRIETAIRE
FEVRIER 1939 AVRIL 1939 JULES REYDY   PREMIER ADJOINT FAISANT FONCTION DE MAIRE
AVRIL 1939 MAI 1945 JULES REYDY    
MAI 1945 OCTOBRE 1947 ELIE MAZIERE    
OCTOBRE 1947 MAI 1953 LEON LAROCHE    
MAI 1953 MARS 1965 HENRI DUPRE   RETRAITE SNCF
MARS 1965 MARS 1989 ROBERT SARRETTE    
MARS 1989 OCTOBRE 1992 PIERRE VIGIER PS  
OCTOBRE 1992 FEVRIER 2009 CLAUDE BERIT DEBAT PS SENATEUR
FEVRIER 2009
REELU
EN MARS 2014
EN COURS MICHEL TESTUT PS PERSONEL DE DIRECTION
HONORAIRE (EDUCATION NATIONALE)